Le Club suisse de la presse – Geneva Press Club a pour mission d’accueillir et d’aider les journalistes de passage à Genève et de favoriser les échanges entre les milieux suisses et internationaux de l’économie, de la politique, de la culture et des sciences d’une part, et de la presse suisse et étrangère installée en suisse romande et en France voisine d’autre part.

logo_press_club

A Genève, une ONG recense les victimes du Covid-19 dans la presse

Les travailleurs des médias sont particulièrement exposés au coronavirus, car ils doivent continuer à faire leur travail d’information, pour témoigner sur le terrain de l’évolution de la pandémie.

Ils se rendent dans les hôpitaux, interrogent des experts, médecins, infirmiers, patients, proches des victimes, outre les responsables politiques, économiques et universitaires, et doivent combattre la désinformation et les rumeurs. Cela suppose qu’ils prennent des mesures de protection strictes afin de ne pas mettre en danger leur santé. Malheureusement, dans de nombreux pays, ces mesures ne sont pas suffisantes ou pas respectées. Ainsi, la Presse Emblème Campagne (PEC), ONG basée à Genève, a recensé jusqu’ici, depuis début mars, la mort de 18 journalistes victimes du Covid-19 dans huit pays différents, des Etats-Unis à la Russie, de l’Equateur à l’Italie en passant par l’Espagne, le Zimbabwe, le Togo, la République dominicaine.

Certes, la cause professionnelle de la propagation du virus dans la profession n’est pas toujours établie, mais elle reste la plus fréquente. La PEC publie sous forme de corona-ticker les informations sur les victimes recensées parmi les journalistes à partir de différentes sources sur son site: www.pressemblem.ch

Blaise Lempen, auteur, journaliste, ancien correspondant au Palais des Nations

Partager cet article