Le Club suisse de la presse – Geneva Press Club a pour mission d’accueillir et d’aider les journalistes de passage à Genève et de favoriser les échanges entre les milieux suisses et internationaux de l’économie, de la politique, de la culture et des sciences d’une part, et de la presse suisse et étrangère installée en suisse romande et en France voisine d’autre part.

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

La BD dans tous ses états !

Entrée libre – Certificat COVID obligatoire

Samedi 13 et Dimanche 14 novembre 2021

Après une première édition en 2019 qui a rencontré un public enthousiaste, l’association Arvélac a décidé de renouveler son festival de bande dessinée le week-end du 13 et 14 novembre 2021, à Anières. Et ce ne sont pas moins d’une trentaine d’auteurs qui seront présents, dont une quinzaine de femmes. Seul festival de BD à Genève, l’édition 2021 nous réserve quelques jolies surprises.

Auteurs suisses
Jared Muralt, cofondateur du collectif Illustrations & Grafik BlackYard, travaille entre autres, pour The New York Times et le site Pottermore. « La Chute » est sa première bande dessinée publiée en France. Valentine Pasche, dite Valp, est née à Genève. Elle signe les quatre tomes d’ « Ashrel » aux Éditions Delcourt, ainsi que les trois tomes des « Fantômes de Neptune ». Elle a reçu le prix Töpffer de la ville de Genève. Actif depuis plus de vingt ans dans la création graphique, Exem est l’un des auteurs de bande dessinée les plus connus et les plus populaires de Genève et son œuvre, truffée de références politiques, culturelles ou architecturales, marquées sur le plan éthique, est fortement implantée dans la Cité. Adatte Marie Morgane alias MarieMo est partie en 2018 à bord du Knut, un bateau de résidences d’artistes naviguant dans le Grand Nord, au Groenland. Elle y a réalisé un important travail préparatoire de sa bande dessinée à paraitre sous le titre « Les mains glacées ». Le Genevois Éric Buche, le papa de « Franky snow » vient tout juste de sortir son dernier One-shot « Pourquoi la sieste ? Coaché par Maître Roupillor ». Fabian Menor réalise des strips mensuels pour le journal Le Lancéen (ville de Lancy) dès l’âge de 14 ans. Herji est déjà une personnalité à Genève et nous donne envie de sillonner à travers la Suisse grâce à sa célèbre carte des plus beaux endroits du pays! Le genevois Vincent Di Silvestro intègre l’équipe du journal satirique Vigousse en 2010 et côtoie Gérald Herrmann à la Tribune de Genève. Ce dernier, né à La-Chaux-de-Fond, publie régulièrement ses croquis dans la presse romande. Son 6e album paru aux éditions Slatkine « Rire c’est bon pour la santé » est un recueil de ses meilleurs dessins dans la Tribune de Genève. Jean-Philippe Kalonji est un artiste genevois aux multiples facettes. En 2009, il collabore avec Dark Horse Publication, aux États-Unis, pour la publication de « 365 Samurais and a Few Bowls of Rice », œuvre particulièrement bien accueillie par les fans et rapidement épuisée. Katia de Conti, née à Genève, régale surtout les enfants avec des jeux, des livres, des jouets et des dessins animés éducatifs. Léandre Ackermann est apparu au grand jour avec son premier album « L’Odyssée du microscopique », scénarisé par Olivier F. Delasalle. PanpanCucul a été récompensé par la plupart des festivals internationaux tels que les D&AD, Cannes Lions, ADC global, ADCE, ADC Suisse, Eurobest, The One Show, LIA, Epica ou encore New York Festivals. Il y aura encore la Fribourgeoise Carine Racine, Maeva Rubli, Renata Martino, Amélie Strobino,, Fanny Vaucher, co-fondatrice du fanzine d’autrices La Bûche, Rebecca Traunig ou Pierre Schilling, et enfin Yves Schaefer. Nathalie Gür pratique principalement l’illustration traditionnelle et développe en parallèle une pratique de la broderie. Le Brésilien José Roosevelt qui vit en Suisse a créé en 2002 Les Éditions du Canard, par lesquelles il publie un fanzine trimestriel, « Halbran ». Le genevois Reynald Aubert est passionné de dessin et de voyages. Il enseigne l’art du croquis à l’École des arts appliqués de Genève. Et sans oublier la graphiste genevoise Maou qui réalise de courtes vidéos pour la Télévision suisse romande dont le premier album vient de paraitre « La faute au loup ».

Auteurs internationaux
Du côté international, nous aurons la chance de rencontrer Éric Maltaite qui a réalisé l’affiche de cette édition Arvélac 2021 (photo ci-jointe). Tandis que les vedettes de la génération antérieure se cherchaient plutôt un personnage stable auquel consacrer leur carrière, Éric Maltaite s’inscrit parmi les étoiles filantes de notre époque, comme d’innombrables dessinateurs doués et polymorphes qui apprécient plutôt les one-shots et miniséries. Jacques Terpant, dont chaque illustration est un vrai tableau, publie chez Glénat, Robert Laffont et Delcourt . Hyacinthe Reisch est un artiste polyvalent issu du monde du cirque contemporain, dont les spectacles ont fait le tour du monde. Quant à l’ex-douanier Jérôme Phalippou, il a réussi à transformer son ancien lieu de travail en musée de la contrebande ! « La vieille douane » a ouvert ses portes en 2012. La Parisienne Maurane Mazars est lauréate du Prix genevois 2015 de la jeune bande dessinée avec « Acouphènes ». Baptiste Delieutraz, alias Baba, auteur plein d’autodérision et d’espièglerie, s’est notamment fait connaître grâce à son album « Le Piou » aux Éditions Dupuis. Éric Albert, depuis 2018, adopte un nouveau style graphique évoluant entre la ligne claire façon « Tintin » et l’école de Marcinelle de la grande époque du « Journal Spirou » pour la création de la série « Louise Petibouchon » sur un scénario de Jean Depelley aux Éditions du Long Bec. Il y aura aussi Iwan Lepingle et Christian Durieux. Véritable caméléon graphique, celui-ci se fond avec un égal talent sur tous les scénarios qui lui sont proposés. Il s’essaie à de nombreuses techniques de dessin et de colorisation. Enfin, maître des techniques en noir et blanc et artiste de BD réaliste et érotique, l’Argentin Horacio Altuna est très novateur par rapport à ses cadrages et sa mise en page.

Femmes à l’honneur
Une quinzaine d’auteurs féminines participeront au festival dont quelques membres du collectif La bûche, créatrices de BD de Suisse romande et signataires de la charte du collectif contre le sexisme. Renata Martino et ses comparses animeront dimanche une grande fresque en live.

Conférences et activités
L’historien de l’art Daniel Thurre donnera une conférence sur « Les trésors dans la BD » dimanche 14 novembre de 11 :30 à 12 :30 et Exem donnera une conférence intitulée « Dans le creux de l’oreille cassée » samedi après-midi à 15h.

La plupart des auteurs seront interviewés un quart d’heure par la journaliste Isabelle A. Bourgeois en présence du public. À noter également la participation des classes de l’école d’Anières qui ont décoré des masques à l’image du célèbre personnage Choc, une série de bande dessinée d’aventure policière franco-belge créée par le dessinateur-coloriste Éric Maltaite et le scénariste Stéphan Colman. Leurs créations seront exposées dans la salle communale. Elles feront l’objet d’un petit concours avec la remise d’un prix aux élèves, soit un bon pour l’achat d’une BD pour les trois premiers participants de chaque niveau.

Une belle surprise pour Arvélac
En avant-première de la version couleur qui paraitra en 2022, et spécialement pour le festival Arvélac 2021, la BD « Les Munitions du Léman » sera disponible à la vente en version collector noir et blanc, et en tirage limité. Et c’est une aventure incroyable et insolite que nous raconte son auteur, Nicolas Otéro, en partenariat avec deux plongeurs de l’organisation française Odysseus 3.1. Celui-ci sera accompagné de ses deux scénaristes Lionel Rard et Joris Bayon.

 

Contacts :
Isabelle A. Bourgeois, attachée de presse, 079 286 18 82

Pierre Lingjaerde, Président et fondateur d’Arvélac, 079 408 72 12

https://www.arvelacfestivalbd.com/