Le Club suisse de la presse – Geneva Press Club a pour mission d’accueillir et d’aider les journalistes de passage à Genève et de favoriser les échanges entre les milieux suisses et internationaux de l’économie, de la politique, de la culture et des sciences d’une part, et de la presse suisse et étrangère installée en suisse romande et en France voisine d’autre part.

logo_press_club

Accord de libre-échange avec la Chine et droits humains: Rencontre avec Harry Wu

Le 10 septembre 2012
11:00

Accord de libre-échange avec la Chine et droits humains: Rencontre avec Harry Wu

avec

M. Harry Wu,
Fondateur et directeur de la Laogai Research Foundation, Washington, rescapé des camps de travail chinois

M. Migmar Raith,
Société pour l’amitié helvético-tibétaine

Mme Isolda Agazzi,
Alliance Sud

 Lundi 10 septembre 2012 à 10 h.

D’ici la fin de l’année, la Suisse devrait être l’un des tous premiers pays occidentaux à signer un accord de libre-échange avec Pékin. Or, celui-ci ne va presque rien contenir sur les droits humains, malgré la demande du parlement suisse d’y inclure un chapitre sur le développement durable. La plate-forme Chine, créée par cinq organisations de développement et de droits humains (Alliance Sud, la Déclaration de Berne, Solidar Suisse, la Société pour les peuples menacés et la Société pour l’amitié helvético-tibétaine) pour suivre les négociations, plaide pour que les droits humains et les normes du travail fassent partie intégrante de l’accord.

La Laogai Research Foundation (http://www.laogai.org), basée à Washington, a été créée par Harry Wu – l’un des dissidents les plus connus, qui a passé dix-neuf ans dans ces camps –  pour combattre le travail forcé dans son pays d’origine.
Harry Wu vient en Suisse pour sensibiliser le gouvernement, le parlement et l’opinion publique à cette problématique. Ceci afin d’essayer d’éviter, par exemple, que des produits fabriqués dans ces camps n’arrivent sur le marché helvétique à des conditions préférentielles, grâce à l’accord de libre-échange. Les Etats-Unis ont pris des mesures dans ce sens, interdisant l’entrée sur le marché américain aux marchandises produites dans les camps de travail. Aucune précaution dans ce sens n’a été prise en Suisse, estiment les intervenants.

La conférence de presse sera suivie d’un apéritif.

Au plaisir de vous revoir à cette occasion.

 

Événements sur le même thème