Le Club suisse de la presse – Geneva Press Club a pour mission d’accueillir et d’aider les journalistes de passage à Genève et de favoriser les échanges entre les milieux suisses et internationaux de l’économie, de la politique, de la culture et des sciences d’une part, et de la presse suisse et étrangère installée en suisse romande et en France voisine d’autre part.

logo_press_club

Pour une transition démocratique et pacifique du pouvoir au Gabon

Le 11 juillet 2017
15:30

Pour une transition démocratique et pacifique du pouvoir au Gabon

L’élection présidentielle qui s’est déroulée le 27 août dernier a ouvert au Gabon une crise sans précédent. Alors que tous les observateurs officiels, envoyés par l’Union européenne (UE), l’Union africaine (UA), ou encore l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), ont mis en doute dans leurs rapports respectifs la crédibilité des résultats annoncés par la Cour constitutionnelle gabonaise, le Président sortant continue de se maintenir au pouvoir par la force. Depuis la proclamation des résultats, une terrible répression s’est abattue sur la société civile gabonaise en vue de terroriser la population : arrestations et détentions arbitraires, mauvais traitements et tortures, violences et exactions se sont multipliées en vue de museler toute opposition.

Jean Ping, Président élu du Gabon, a toujours refusé d’user de la violence pour accéder au pouvoir. Avec la société civile et tous les mouvements démocratiques qui le soutiennent, la résistance pacifique s’est organisée sous différentes formes, à commencer par la grève dans tous les secteurs y compris dans ceux de l’éducation ou de la justice. Le pays est bloqué, en faillite, ingouvernable. Parallèlement, plusieurs enquêtes ont été ouvertes à la Cour pénale internationale mais également par des juridictions françaises pour crime contre l’humanité à l’encontre du régime en place. Aujourd’hui, la Coalition pour la Nouvelle République réunie autour de Jean Ping demande une médiation internationale pour l’organisation d’une transition pacifique du pouvoir, conformément au vote des Gabonais. Elle demande aussi que Justice soit rendue suite aux violences post-électorales et aux violations répétées des droits de l’Homme par le régime en place.

Conférenciers

M. Jean Ping

Président élu du Gabon, ancien président de la Commission de l’Union africaine

M. Alexandre Barro-Chambrier

Ancien ministre gabonais, président du parti Héritage & Modernité

Mme Luisa Ballin

Journaliste et member du Club Suisse de la presse

Événements sur le même thème