Le Club suisse de la presse – Geneva Press Club a pour mission d’accueillir et d’aider les journalistes de passage à Genève et de favoriser les échanges entre les milieux suisses et internationaux de l’économie, de la politique, de la culture et des sciences d’une part, et de la presse suisse et étrangère installée en suisse romande et en France voisine d’autre part.

logo_press_club

Avons-nous le droit de tout savoir ? Lanceurs d’alerte, protection des sources et transparence de l’administration

Avons-nous le droit de tout savoir ? Lanceurs d’alerte, protection des sources et transparence de l’administration

avec

Jean-Philippe Walter
Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence

Isabelle Ducret
Journaliste d’investigation, membre du Comité RSF et membre du Comité de l’association Loitransparence.ch

Thérèse Obrecht Hodler
Journaliste, ancienne présidente de RSF Suisse, modératrice

Le journalisme d’investigation en Suisse n’a pas tâche aisée, il dérange et se heurte à des attaques menées sur plusieurs fronts, l’actualité en fournit régulièrement des exemples.

La chasse aux informateurs affecte directement la capacité des journalistes à enquêter sur des thèmes sensibles, surtout lorsqu’il s’agit de sécurité nationale. En cause, l’absence de protection des lanceurs d’alerte ou la tentative de remise en cause du secret des sources. Plus discrète, mais rouage essentiel de l’investigation, la loi sur la transparence souffre d’un tel manque de moyens que sa mission en est compromise. L’administration fédérale envisage même de restreindre son champ d’application.

Or, la liberté de l’information n’est pas un privilège de journalistes mais un droit des citoyens car, dans une démocratie, la souveraineté du peuple suppose un public informé. Il ne s’agit pas seulement de défendre de beaux principes mais de protéger sérieusement leur mise en pratique.

Événements sur le même thème